EN BREF

LES ANNEES DIFFICILES.

1977/1978
-La saison démarre sous la menace  cette fois sérieuse  de fermeture pour cause problèmes techniques à répétition.  Certains sont réglés gratuitement par la société SOCOMA dont le directeur D Poggi  fait partie du CD,  ce qui permet de conserver nos activités 

En savoir plus

LA PISCINE DE SIX-FOURS

1980/1981
Dès juin 80 des discussions ont lieu avec la mairie pour établir une grille d’horaire équivalente à celle  que nous avions aux Embiez. Des conflit entre horaires club et horaires publics qui se règle par un  compromis acceptable

En savoir plus

HISTORIQUE

LES DEBUTS.

En 1971,c'est du besoin de pratiquer la natation à des fins médicales, d'apprendre à nager et de pratiquer la natation toute l'année, que vient à quelques mamans entreprenantes (Mmes Lan, Briffaut, Meldi, Marmillot….) l'idée d'utiliser la piscine de l'île des Embiez propriété de Paul Ricard . De quelques enfants au départ et grâce au « bouche à oreille », le succès est immédiat. Il se constitue rapidement un, puis deux, et trois groupes d'enfants. Les cours étaient assurés par le premier Maître Nageur ( M. Micaelli) des futurs Cachalots et par les MNS des Embiez.
Les inscriptions et payements se faisaient à la séance chez le Dr Lan où à l'embarcadère .
Beaucoup de bonnes volontés se manifestent pour faire fonctionner ces groupes dont les activités correspondent à un réel besoin.

En septembre 1972 le nombre de participants est tel que le besoin de structurer l'activité devient nécessaire et décision est prise de créer un club de natation .

Aucun soutien ne se manifeste de la part de la municipalité car pour le Maire: il n'y a pas besoin de piscine puisque l'on a la mer !! (sic)

Les statuts du club sont rédigés au domicile du Dr Lan par Mr et Mme Lan et Messieurs Briffaut, Macquet, Marmillot, Micaelli.

Le nom proposé par Mr Briffaut : Les CACHALOTS de Six -Fours est maintenant bien connu des sportifs .

La première assemblée générale constitutive se tient le 12 mars 1973 sous la présidence Mme Lan . Les statuts sont approuvés à la majorité . Le Comité Directeur est composé de Mme Lan : présidente Mr Macquet : secretaire , F. Marmillot :trésorière. Il s'adjoint M.Micaelli :conseil technique, J. Marmillot et B Granvaux relations avec les Embiez .

C'est le début de négociations avec le gérant des Embiez pour établir une grille horaire de cours à des tarifs intéressants compatibles des horaires des bateaux. Au cours de ces discussions sur le prix de l'utilisation de la piscine il a fallut rappeler que celle-ci avait été en partie subventionnée pour une utilisation publique …. ! Des discussions âpres mais courtoises conduisent à un bon compromis entre le prix du passage associé à celui de la piscine, et les contraintes d'exploitation des bateaux qui amènent les nageurs au pied de la piscine .
En juin 1973 première assemblée générale qui réunit 44 membres sur 99 adhérents . Le comité directeur passe à 10 membres (Mmes Bladier, Juhel, Guderzot, Quivy, Sauton )
Le club demande son affiliation à la FFN

Quatre groupes de nageurs fonctionnent les passages par bateaux se font aux horaires normaux

En 1974 . Le nouveau Comité Directeur voit arriver Mrs Poggi Bodet et Mmes Macarez, Moreau, Long . Démission de Mmes Lan Marmillot ,Briffaut, Guiderzo, Juhel
150 nageurs sont inscrits pour 5 cours mais la demande augmente. Un sixième cours démarre en avril . mais une liste d'attente est établie pour les enfants. La demande pressante pour les « grands » se concrétise par la création d'un groupe adulte et d'un groupe adolescent qui sont complets immédiatement.

Premières participations à des compétitions avec Mr Meschino entraîneur

Une première soirée dansante à L'Hacienda réuni une centaine de personnes ; elle sera suivi de beaucoup d'autres

Mmes Lan et Briffaut sont nommées membres d'honneur .

1975-76 La notoriété des Cachalots s'établi rapidement et 17 cours fonctionnent grâce à la bonne volonté et au dévouement des bénévoles :5 cours enfants. 1 cours ados . 1 cours 4 nageoires . 4 cours adultes . 6 cours compétition . Un protocole de fonctionnement est signé avec l'île des Embiez..

Melle Charlet Mrs Granvaux, Henri, Meldi entrent au C.D . La cotisation devient annuelle. Le nombre de 500 adhérents est atteint mais la liste d'attente s'allonge. La séance d'inscription de début d'année devient très animée avec quelques bousculades !

1976- Le CD passe à 15 membres Nouveaux : Mmes Fabre, Micoulot et Mrs R.Casolari , M. Bernard, M. Nicoletti, J. Marmillot, D.Poggi .

En juin Michel Macquet démissionne et B. Granvaux est élu président.

Les besoins de financement de la compétition conduisent à l'organisation d'un loto, de soirées dansantes et d'une kermesse au cours de la fête du Brusc,. La vente de T shirts et de survêtements est un succès.

Le club aligne des équipes de bon niveau régional et inter régional à de nombreuses compétitions. L'utilisation de la piscine de Saint Mandrier devient indispensable pour la qualité des entraînements de la section compétition.

Première difficultés avec l'île des Embiez qui envisage de fermer la piscine car non rentable. .

En Novembre 1976 la piscine ferme pour réparations Le gérant des Embiez menace ne pas la rouvrir. L'action dans la presse, auprès de Mr Ricard et des maires des communes environnantes permet de reprendre les cours le 18/01/1977, mais les problèmes d'entretien persistent .

La trésorerie est équilibrée et toujours refus de subvention de la mairie de Six-Fours

1976/1977 - les cours se déroulent normalement avec quelques fermetures ponctuelles dues à des pannes mineures répétitives, mais avec la crainte de gros problèmes techniques qui conduiraient les Embiez à fermer la piscine malgré 600 nageurs inscrits.

Un stage avec le club de natation de la ville d'Yssingeaux est organisé avec échange de nageurs. Il sera suivi de beaucoup d'autres, et laissera à bon nombre de nageurs et surtout d'accompagnateurs des souvenirs de moments inoubliables …. !.

Très bons résultats de la compétition

LES ANNEES DIFFICILES.

1977/1978-La saison démarre sous la menace  cette fois sérieuse  de fermeture pour cause problèmes techniques à répétition.  Certains sont réglés gratuitement par la société SOCOMA dont le directeur D Poggi  fait partie du CD,  ce qui permet de conserver nos activités 

En mars la fermeture  de la piscine se concrétise  .  Les cours  d’école et adultes s’arrêtent .  La compétition continue à saint Mandrier et au Lycée Dumont D’Urville .Les actions vers les mairies, Mr Ricard , et la presse s’avèrent  hélas sans effets. 

Des contact sont pris avec le proviseur  pour utiliser la piscine du Lycée Dumont D’Urville pour la rentrée prochaine. En juin le maire Dr Baptiste annonce officiellement la construction de la piscine à Six-Fours dans le cadre de « l’ Opération Mille piscines » dans l’année à venir . 

1978/1979

La survie du club et en particulier  de la section compétition,  passe par le maintien des cours  d’école et d’adultes qui en sont  la source de financement   La seule solution est l’utilisation de la piscine du lycée  Dumont d’Urville  . Une convention est signée avec le lycée pour  9 cours « école de natation «  et  4 cours « adultes » par semaine.

 Une convention est également signée avec la Société des cars verts de Sanary . Une grosse organisation de responsables de cours  se met en place. Les trajets  obligent à traverser Toulon aux heures de grande circulation  et l’exactitude des horaires n’est pas toujours respecté. Malgré ces contraintes les tarifs  sont pratiquement maintenus  grâce  à des discussion serrées avec le transporteur.

J B Poggi devient président   B. Granvaux nommé président d’honneur

 Résultats excellents de la compétition . L’ASC  est représentée à l’Office Municipal des Sports  

1979/1980 

Le retour aux Embiez

Le choix est difficile en ce début d’année sans piscine entre :  Dumont ,  les  Embiez , ou arrêt des sections Ecole et Adultes qui entraînerait à terme la fin de la section compétition .

Après de sérieuses  discussions, le gérant des Embiez est  prêt à ouvrir  sous la condition que nous prenions la piscine en gérance (hors grosses pannes techniques ) . Après un examen financier et à l’aide de la SOCOMA et de son directeur D Poggi , le CD à l’ unanimité choisit cette solution malgré une augmentation des cotisation acceptée en assemblée générale .Les rôles sont distribués pour répartir les tâches d’approvisionnement , d’organisation , de surveillance…etc.  Les cours reprennent  avec une affluence record de plus de 600 adhésions .  Les Cachalots deviennent une «institution Six fournaise. A noter que la cohésion du club a été totale dans ces difficultés .

La saison se déroule sans problèmes avec une pluie de  médailles pour la  section compétition  qui a aligné depuis sa création une quinzaine de nageurs de niveau national, dont  Claire et Jean-Noël Poggi, Florence et Catherine Quivy, Odile Sauton, , Martine et Alain Bonnevay, Nathalie Lelièvre, Eric Marro , Fabienne Nicoletti..

 Et c’est la fin des Embiez … !

LA PISCINE A SIX-FOURS.

1980/1981

Dès juin 80 des discussions ont lieu avec la mairie pour établir une grille d’horaire équivalente à celle  que nous avions aux Embiez. Des conflit entre horaires club et horaires publics qui se règle par un  compromis acceptable.

La mairie demande  une participation financière  de 60000 Fr …… et pas de subvention !!

 Recommandation du club pour embaucher les MNS des Embiez  (Gérard, Jackie et Lise )

Enfin à Six-fours… !  Mais  avec un  retard qui repousse à début janvier la reprise des cours pour  l’école et les adultes. La compétition continue au CIN et à Six-fours

 Sur proposition de plusieurs parents deux sections bébés nageurs et nageurs handicapés  sont crées  

Une grosse demande persiste pour toutes sections qui conduit à l’établissement d’une  importante liste d’attente, en particulier  pour l’école.  

1981/1982/1983

 Années  sans problèmes majeurs .Toujours plus de demandes que de places. La piscine envisage de créer une école  municipale de nage qui nous ferait concurrence  et diminuerait nos créneaux. Actions et réunions en mairie pour  éviter cela … mais sans succès !

Les effectifs atteignent  les neuf cents adhérents. 

1983/1984

L’année commence sans problèmes si ce n’est la grosse cohue habituelle pour  les inscriptions. Naissance d’un conflit avec l’entraîneur  Meschino , qui bien que payé pour  gérer la compétition ne s’occupe plus que  de quelques nageurs prometteurs en délaissant   les autres ce qui nuit à l’esprit de la section  . Après de nombreuses réunions houleuses avec les parents de la compétition,  le C.D décide de se séparer de Mr Meschino .  Il sera remplacé sans problème  par Robert Janussi  avec l’aide de  Jacky  Pèlerin. 

Création de la section gymnastique volontaire dont C. Blanc devient la responsable. 

Premiers résultats de Franck Esposito . 

1984//1985

 A l’assemblée générale de septembre  J.B. Poggi donne sa démission . L’A.G   rend hommage à sa gestion, et à son dévouement et le nomme Président d’honneur . Jean  Marmillot est élu président . La section Bébé nageurs est supprimée  par suite de contraintes de fonctionnement. La section préparation au brevet de surveillant de baignade est crée. 

Création des 12h 00 de natation qui demande une grosse préparation pour cette première fois . Participation des membres  tous les âges,  des écoles et collèges, des club sportifs et  des pompiers.

Création du Club Promotion natation pour gérer des financements complémentaires. Michel Bernard en est le président.   Toujours de très bons résultas de la compétition  

Au cours des années 1985 à 1987, des discussions  sont entamées avec la mairie pour trouver un moyen d’association  avec le club municipal et gérer au mieux les disponibilités des  créneaux horaires . Elles  n’aboutissent pas, et les problèmes de créneaux  horaires avec la mairie se règlent finalement mais la liste d’attente reste importante.   Rappel aux parents pour respecter les horaires ….déjà et encore.

Des cours de préparation au Bac sont organisés suite à la demande de nombreux parents. 

 Franck Esposito est finaliste aux championnats de France espoir en 200m Papillon entraîné par Jacky Pellerin après le départ de R Janussi.

Comme les années précédentes le stage à Yssingeaux a été très satisfaisant   grâce à l’accueil chaleureux qui nous y est réservé ..

En 1987, au cours des 12 heures de natation la distance parcourue par l’ensemble des nageurs est de 880 km . et le record individuel de 32 km – la traversée de la manche !!- est atteint par Serge Casolari .   

 Les années 1988 à 1992 sont une période de fonctionnement  sans problèmes particuliers. Les 12h de natation deviennent un événement Six-fournais pendant le « Mai Sportif » avec création de challenges entre les familles, les groupes scolaires , les clubs sportifs .Visite des élus qui remettent les différentes coupes aux vainqueurs. Des médailles sont décernées  aux nageurs les  plus jeunes et les  plus âgés . Les différentes sections sous la conduite de leurs responsables respectifs engrangent les succès et les voient leurs effectifs se maintenir au maximum des capacités d’accueil  à la satisfaction  tous.  

Un premier cours d’aquagym est organisé à titre expérimental avec un succès immédiat.  

Compte tenu de la charge d’entraînement de J. Pellerin au profit exclusif de Franck supporté par le club, une tentative de le faire embaucher par la mairie s’est avérée infructueuse. Un déficit en est résulté car il faut payer les heures à d’autres vacataires. Pour combler ce déficit sans augmenter les cotisations, des soirées dansantes, des lotos   et des repas, sont et seront organisés pendant plusieurs années. Leurs succès a permis d’assurer notre soutient à Franck jusqu’aux jeux olympiques de 1992 , mais cela a aussi permis de créer une forte cohésion entre les membres . A noter que les appels aux différents organismes  n’ont pas toutes été couronnées de succès…et  les subventions sont rares. Malgré ces soucis d’organisation et  financiers,  le comité directeur à l’unanimité, est bien décidé à mettre tout en oeuvre pour que Franck reste au Club … car ses succès commencent à intéresser certains entraîneurs ! 

A partir de cette année le club est à la la recherche permanente de créneaux horaires pour  permettre à Franck de s’entraîner correctement .La piscine de Six fours qui  libère une ligne d’eau , et les piscines alentour  qui sont fortement sollicitées  répondent avec compréhension . Citons également les nageurs de niveau national :Isabelle Macé, Géraldine Matzku, Thierry Janussi.  

Grâce à ses nombreux adhèrents et à ses succès dans les différentes compétitions le club passe de la 220ième  place à la 187ième au classement national des clubs .  En 1990 Franck Esposito de vient champion de France  et 1991 il  remporte la troisième place au championnats  du monde en Australie de sa spécialité en 200m papillon  

L’année 1992  qui voit Franck Esposito  remporter la médaille de bronze du 200m papillon,  aux Jeux Olympiques de Barcelone, est et restera,  le moment fort de la vie du Club. Les félicitations affluent de toutes les instances sportives régionales. Une grande réception est organisée par la municipalité en l’honneur de notre médaillé et  des membres du comité directeur unis derrière le président  qui ont déployé  toute leur énergie pour ce  beau résultat, permettant   à  Michèle  Matzku  en charge de la section compétition  de mener à bien ce défi.  

En septembre 1992 la rançon du succès aidant  Jacky Pellerin et Franck Esposito nous quittent attirés par des propositions intéressantes , l’un pour entraîner le club du Canet ( avant Lucas !!) et l’autre pour rejoindre Antibes où les conditions d’entraînement seront plus confortables et efficaces.   Hélas le club n’avait pas les moyens matériels de les garder, mais il a rempli son rôle de découvreur de talents. Le club leur souhaite bonne chance à l’Assemblée Générale de septembre. L’année se termine avec un déficit important   qui est en partie comblé par le fait que la Mairie nous exonère de la contribution annuelle.

 Les effets  combinés  Jeux .Olympiques  plus Franck font que tous les cours sont complets avec pour les enfants une liste d’attente importante. La fréquentation est de 420 inscrits à l’école, 400 aux adultes, 80 à la compétition ,et environ 100 répartis entre prénatation , gymnastique,  femmes enceintes

En 1993  le nouvel entraîneur  Joël Renaud-Bezot  prend en charge la compétition  ou d’autres talents se revèllent comme Franck Ollivier  champion de France National II et Marion Houël  en inter-régional et aussi de nombreux titres aux championnats régionaux. Le Club reçoit  le premier trophée des Club sportifs de Six-Fours.

Michelle Matzku devient présidente en remplacement de Jean Marmilllot . 

 La vie du Club se déroule sans problèmes particuliers autres que les habituels tracas  de créneaux horaires, et d’organisation des différentes compétitions dans lesquelles le club figure avec toujours de très bons résultats . Les meilleurs nageurs sont  Franck Ollivier , Marion et David Houel , Justine Toche, Laurette  Batard .

En 1998, pour permettre aux anciens nageurs de la compétition de continuer à nager  avec un bon niveau après être rentrés dans la vie professionnelle, la section des « Maîtres » est crée. Elle est immédiatement rejointe par des anciens qui retrouvent là le moyen de continuer de pratiquer leur sport favori  et de figurer en bonne place lors de compétitions régionales et nationales.  

En 2001 Joël Renaud- Bezot nous quitte suite à deux années de souffrance. Le club s’associe à sa famille au cours d’une émouvante cérémonie qui rassemble tous ceux qui ont apprécié ses qualités et sa gentillesse.

 Il est remplacé  par David Huret. La compétition continue à remporter de nombreux succès  avec Giacomo Perez Dortora, Remy Demoulins, Bastien Garot, Quentin Bétaix.

En 2003 l’ouverture de la piscine de La Seyne, donne une facilité supplémentaire d’entraînement  proche de Six-Fours  réservée aux plus grands nageurs .  

Mais il manquait encore quelque chose a proposer pour satisfaire les nageurs  qui sortent de l’école de natation et ceux  que la compétition  n’intéresse pas ou plus.  En 2005, deux nouvelles activités voient le jour. Il s’agit de la Danse Synchronisée et du Sauvetage-secourisme .  Leurs succès a été immédiat en particulier pour la danse synchronisée qui accueille,  après trois ans de fonctionnement, une centaine de  ballerines.  Les participants de ces deux nouvelles activités sont présents  à de nombreuses  compétitions de niveaux régional et national. .  

En 2006  la Présidente Michelle Matzku est remplacée par Patrick Perez